Parole en public : apprendre à gérer son trac !

Communiquer aisément ou l’art de prendre la parole en public est une qualité qui s’apprend, se renforce et s’apprécie en pratiquant, pratiquant, pratiquant … à chaque fois qu’on en a l’occasion.
Pour une grande majorité de personnes, parler devant un public constitue tout simplement une torture, c’est d’ailleurs la peur la plus partagée dans le monde. Le savoir permet déjà de réduire un peu le trac éprouvé à l’idée de parler devant plusieurs personnes : elles éprouvent peut-être les mêmes ressentis de peur, d’émotions et de symptômes physiologiques que vous face à une telle situation.
Alors il est temps de relativiser cette appréhension pour se concentrer sur d’autres aspects qui donneront de l’impact à votre intervention.

La préparation est une étape cruciale qui participe à réduire le stress avant l’intervention. En préparant votre intervention, vous vous en imprégnez, vous retenez votre plan sans avoir à apprendre par cœur votre texte, vous vous imaginez en train de parler à votre public qui vous écoute, vous vous familiarisez avec ce public encore virtuel. Et puis vous vous entraînez, devant un proche en qui vous avez confiance et qui vous donne un feedback bienveillant et constructif… après plusieurs répétitions, vous êtes prête, confiante dans votre discours, et confiante en votre prestance.

Que doit-on préparer ?

Je conseille toujours aux personnes que je coache de se renseigner sur « qui » sera dans le public : cela peut être des personnes que vous connaissez bien (les membres du CODIR par exemple) et ceux-là vous en maîtrisez les traits de caractères pour les côtoyer régulièrement, alors pas de crainte à avoir ; s’il s’agit de personnes que vous ne connaissez pas, essayez d’avoir les noms afin d’aller voir, avant, leur tête sur Google, c’est un facteur efficace de diminution du stress.
Préparez les deux ou trois messages essentiels que vous souhaitez faire passer auprès de votre auditoire. Élaborez également une conclusion puissante : que souhaitez vous obtenir grâce à votre intervention ? Faire savoir, faire agir, faire penser… ? Si c’est clair pour vous, ce le sera pour eux.

Le jour J, utilisez vos canaux de communication comme des armes de succès. Votre posture, votre gestuelle, votre voix parlent de vous ! Elles sont les vecteurs de votre empreinte, de l’image que vous laisserez et de l’impact de votre intervention.

Debout ou assise, prenez soin de bien ancrer vos pieds dans le sol, de sentir que rien ne peut venir vous déstabiliser, que vos jambes sont aussi solides qu’un roc ; entraînez-vous à ressentir cela lors de votre préparation.

Utilisez une gestuelle efficace, affirmée qui incarnera votre conviction. Vos mains servent à renforcer un message important, elles sont fermes, positionnées ni trop bas ni trop haut, à hauteur de la poitrine. La gestuelle doit être ouverte (vers votre public) et être dénuée de tout geste parasite qui pourrait renvoyer l’idée d’un inconfort. Exercez-vous en imitant de bons orateurs que vous voyez à la télévision, ça marche !

Prenez soin de regarder chaque personne de l’audience afin que chacun se sente reconnu par vous. S’il y a plus de douze personne, il est recommandé de réaliser un découpage virtuel de deux ou trois groupes que vous regarderez à tour de rôle. Adoptez un regard franc, direct sans jamais regarder vos pieds ou le sol.

Stimulez l’attention grâce à votre voix. Une voix agréable à écouter fait qu’on ne « décroche pas ». Utilisez pour cela votre vraie voix : ni trop haute, ni trop grave ; ni trop rapide ni trop lente ; mélodieuse afin de ne pas être monocorde. Ponctuez vos phrases grâce à de courts silence et profitez en pour RESPIRER

Catherine LafargeC’est au sein d’entreprises high-tech américaines que Catherine Lafarge a construit pendant plus de vingt ans une solide expérience, en France comme à l’international, à des postes opérationnels de management, de ventes et de partenariats à haut niveau. Elle y a développé son expertise en matière de négociation et de communication. Elle anime chez EFE la formation « Les bases de la prise de parole en public ».

 

Laisser un commentaire