Comprendre son stress pour y faire face !

stress

La gestion du stress est un thème récurrent depuis plusieurs années, mais toujours d’actualité ! Nous sommes tous confronté à différentes sources de stress au quotidien, dans notre vie professionnelle comme personnelle. Et comme si ce n’était pas suffisant, nous nous ajoutons une pression supplémentaire, avec par exemple nos « résolutions de rentrée » ou « résolutions de bonne année » selon la période.

Qu’est-ce que le stress ?

La plupart d’entre nous sommes désormais familier des différentes sortes de stress :

  • Celui « bénéfique», qui est la réponse normale du corps en cas de situation particulière. Par exemple, cela peut être une situation qui a pour nous un enjeu (parler en public, commencer une nouvelle activité ou rentrer dans un nouveau groupe…). Ce stress « bénéfique » est la façon dont notre corps mobilise ses ressources pour nous permettre de nous adapter à la nouveauté, de réagir à la surprise, etc.
  • Celui « toxique», lui, est le résultat de trop de pression (trop d’un coup, ou dans la durée) ainsi que de trop « d’effets » du stress (mal au dos, perte de concentration, irritabilité, etc.). Ce stress « toxique » peut générer des maladies.

En réalité, lorsque nous parlons du « stress », nous parlons souvent à la fois de la cause et de l’effet. La première correspond à la pression subie telle que la situation de surcharge de travail et le deuxième est le résultat temporaire de cette pression pour nous, telle la perte de concentration par exemple.

Agir différemment sur la cause et sur l’effet du stress

Ce qui est intéressant, lorsque l’on distingue la pression et l’effet du stress, c’est que l’on peut apprendre à réagir différemment sur l’un et sur l’autre. Comme si nous avions deux portes d’entrées pour améliorer les situations dans lesquelles nous ressentons du stress.

Ainsi, nous pouvons apprendre à travailler sur la cause en identifiant les pressions réelles ou fantasmées. Nous pouvons nous poser des questions du type : « Qu’est-ce qui est de ma responsabilité ? » ; « Qu’est-ce qui est de l’ordre de l’organisation elle-même ? » ; mais aussi « Que puis-je déléguer ? » … Parfois aussi… il faut faire des choix plus drastiques et modifier son environnement.

Et nous pouvons apprendre aussi à travailler sur les effets en identifiant nos réactions au stress en analysant chaque situation dans son contexte. Ainsi nous pourrons peut-être apprendre à dire non, à identifier les limites de nos actions, voire à développer des compétences techniques sur nos métiers eux-mêmes !

Et en particulier pour le métier d’assistant(e) ?

Lorsque notre métier nous met en contact avec beaucoup de personnes, il est utile de développer également nos capacités à nous faire entendre, cette fameuse assertivité. Parallèlement, il est bon d’organiser notre temps au travail et « hors travail » pour nous permettre une meilleure hygiène de vie, gage d’un meilleur équilibre global.

Quelques points clés pour une meilleure gestion du stress

  • Agir à l’endroit où nous avons un levier.
  • Aider ceux autour de nous à faire de même.
  • Apprendre aussi la « déconnexion ».
  • Et profiter du stress « bénéfique » !

 

Cécile Gilbert-Kawano débute sa carrière comme formatrice de professionnels, manager et formatrice de formateurs dans un grand groupe international (informatique). Dès 2004, elle développe son activité en coaching individuel et collectif, co-développement et formation, se spécialisant en Intelligence Emotionnelle et Relationnelle. Elle anime pour EFE, les formations « Maîtrise et affirmation de soi – Assertivité niveau 1 », « Mieux communiquer pour faire passer ses messages » et « Développer son intelligence relationnelle »

Laisser un commentaire