Assertivité et connaissance de soi

stress

Qu’est-ce que l’assertivité ?

L’assertivité est une aptitude qui se travaille et qui ressemble à une mosaïque de compétences relationnelles. C’est un concept qui a été développé dans la première moitié du 20ème siècle à la demande de minorités raciales qui souhaitaient défendre leurs droits. Depuis, il a fait son chemin puisqu’il permet à chacun de s’exprimer librement sans aller au conflit. Cela tant dans la sphère professionnelle que personnelle. L’assertivité est selon le psychiatre et médecin américain Joseph Wolpe : « L’expression libre de toutes émotions vis à vis d’un tiers, à l’exception de l’anxiété. »

 

En quoi l’assertivité est particulièrement importante pour le métier d’Assistant(e) ?

Le métier d’assistante s’est enrichi au fil du temps, et l’assistante est passée d’exécutante à « partie prenante », jouant souvent un rôle de premier plan. Aussi, pour remplir ces nouvelles missions, elle devra savoir se démarquer, émerger, s’imposer, mais aussi fédérer. Autant d’habiletés incontournables pour ceux ou celles qui veulent exister et évoluer au sein de leur entreprise.  L’assertivité incarne une mosaïque de savoir-être et traduit ni plus ni moins une communication de confiance en soi. Ce mot est un néologisme issu du verbe anglais « to assert » qui signifie s’affirmer.

Cette affirmation de soi permet d’apporter des réponses justes face aux différentes situations rencontrées tout au long de son cursus professionnel, comme :

  • Savoir faire une demande, sans hésitation et surtout en étant capable d’essuyer un refus, en se préparant à convaincre et en choisissant les bons mots.
  • Savoir refuser en osant dire non avec tact et pertinence, oser s’opposer et poser ses limites, mais aussi oser exprimer sa différence, ses désaccords sans culpabilité, avec diplomatie et courtoisie. C’est aussi oser faire entendre sa voix avec conviction.
  • Savoir formuler une critique ou savoir y répondre en gardant son calme et en canalisant ses états d’âme, en se gardant de l’émotivité et des emballements mais aussi en restant sur un terrain factuel
  • Savoir gérer les conflits et négocier sur la base d’intérêts partagés dans une logique gagnant-gagnant.

 

Quel est  est le lien entre assertivité et connaissance de soi ?

L’assertivité est un indice de confiance en soi, de congruence et d’empathie : ferments de l’aisance relationnelle. Cette habileté sous-tend intelligence émotionnelle, sens de l’adaptation, capacité à communiquer avec l’autre sans barrières, en étant soi-même. Ceci ne peut se jouer qu’à la condition intrinsèque d’une confiance en soi et surtout d’une vérité à soi.

L’assertivité satisfait 3 besoins fondamentaux :

  • L’estime de soi (le besoin d’être aimé)
  • L’affirmation de soi (le besoin d’être reconnu)
  • La confiance en soi (le besoin d’être compétent)

En sachant qui je suis, je connais mes besoins, mes désirs, mes capacités, mes insuffisances et mes pôles de développement. C’est parce que j’ai cette juste appréciation de moi-même, que suis en mesure de m’exprimer sans crainte de me sentir amoindrie ou remise en question.

 

Pouvez-vous nous donner quelques conseils pour identifier ses points forts et les mettre en avant avec assertivité ?

  1. Le premier point sur lequel se pencher est l’identification attentive de ce qu’est une compétence en comprenant que c’est à la fois un savoir, un savoir faire et un savoir être. Comprendre que cette trilogie est indispensable.
  2. Le deuxième point consiste à mieux se connaître en se posant les questions suivantes :
    Quelles sont mes forces ?
    Quels sont mes points de vigilance ?
    Quels sont mes axes d’amélioration ?
  1. Le troisième point passe par une mise en avant de la singularité et la spécificité de chacun, sans fausse modestie. Vous choisirez ainsi 3 points forts que vous illustrerez par des exemples concrets, tangibles, étayés par des indicateurs, des chiffres, des « avant – après ».
  2. Le dernier point se matérialise par l’expression des atouts identifiés. Vous vous garderez bien de dire : « Je pense que je suis quelqu’un d’assez organisé » et apprendrez plutôt à communiquer en disant : «  Je suis organisée… + un exemple » ou « Je me trouve organisée… + un exemple ».

 

D’après vous, quelle est la première chose à faire pour un(e) assistant(e) souhaitant s’affirmer davantage ?

La première chose à faire est une prise de conscience de qui je suis, de comment je fonctionne, et de la vision à 360° de mes capacités ou insuffisances. Augmenter son affirmation passe aussi par l’identification de tous les paramètres environnementaux de sa fonction.  Enrichir la connaissance du système auquel nous appartenons permet de se sentir plus à l’aise et d’apporter des réponses plus ciblées. Ainsi, se former aide à cette prise de conscience qui, à elle seule, constitue un levier puissant pour activer la confiance que nous nous portons, et subséquemment pour améliorer notre affirmation et notre montée en compétences.

Cela s’appelle le cercle vertueux de la réussite… La vôtre

 

Pour en savoir plus, découvrez nos formations :

 

Catherine Berliet est consultante, coach professionnelle et formatrice. Ses domaines d’expertise sont la communication et l’efficacité professionnelle. Elle est également auteur d’ouvrages en développement personnel et management. Intervenante EFE depuis plus de 10 ans, elle anime les formations « Assertivité et Leadership niveau 2 »,  «  S’affirmer en situation professionnelle », « Mieux gérer son temps pour gagner en efficacité ».

Laisser un commentaire